Vos tronches #3 – Joaquin Méndez

Vos tronches #3 – Joaquin Méndez
Pour le Vos tronches #3 c’est Paul qui interviewera Joaquin Méndez que vous connaissez surement mais pas tant que ça !

Backside Kickflip – Photo by Mauro Casas

 

Yo Jo’ bien ou bien ? Dis-nous en un peu plus sur toi !

Salut mec ! Bien ou bien ! FingerboardFrance c’est toujours un endroit que j’aime bien venir ! Je m’appelle Joaquin, j’ai 19 ans. Je viens de l’Est de la France… Mais je suis passé un moment par Paris avant de me diriger vers mon lieu de résidence actuel il y a 6 mois : Buenos Aires, Argentine. Ici j’étudie le ciné, et je me dédie à construire mon avenir professionnel dans la réalisation et à établir la scène fingerboard ici.

Je suis techniquement « professionnel de fingerboard » mais disons que j’ai juste la chance d’être sponsorisé par les marques qui a mes yeux donnent le plus au fingerboard : Blackriver-ramps et Flatface Fingerboards. A part ces « géants » du fingerboard je soutiens de plus petites marques françaises comme les Woodie’s, Spinal ou DUST Concrete. C’est tous des amis et des mecs de ouf !

 

Alors raconte nous comment as-tu découvert le Fingerboard ? et pourquoi t’y a tant accroché ?

Ben… Quand j’étais gamin j’aimais bien lire les bandes-dessinées à la Fnac… Il y en a une, Franky Snow, c’est un mec qui fait plein de sports « extrèmes » comme ils disent et il est entre autre accro au skate. Le mec en a donc profité pour faire deux ou trois pages sur le fingerskate. Moi j’ai vu ça j’ai tout de suite aimé, j’ai cherché pendant des mois où m’en procurer. Quand j’ai trouvé ma première, c’était même pas une Tech Deck, juste une vieille « Skills skateboards » bien chinoise ! J’ai fait le con un moment avec et puis quand je suis entré en seconde j’ai fait un tour sur internet pour voir s’il y avait d’autres mecs qui faisait ça. Donc naturellement j’ai halluciné en voyant l’Opus 0 d’Alexis Milant. Je rentrais en option cinéma en plus, alors le truc visuel, le scénario du bonhomme qui se balade, j’ai super accroché.

Et voilà, après j’ai commencé à fréquenter les forums, et j’ai continué jusqu’ici en rencontrant et en voyageant un peu partout en France et en Europe pour le fingerboard, grâce au support de Spinal et de Blackriver !

 


Okay, et donc là techniquement qu’est ce que tu es partis faire en argentine ?

A la base je partais pour étudier ciné, ce que je fais actuellement. Mais j’avais bien sûr ma petite idée en tête et je me demandais si il y pouvais exister une scène ici parce que je n’avais rien trouvé sur internet.

J’ai fini par connaitre un mec, qui connaissait un mec, et j’ai fini par trouver les « responsables » du fingerboard ici. Donc c’est comme ça que j’ia connu Diego, le propriétaire de DirtyMonkeys qui est la seule vraie marque ici. Si les gamins ont autre chose qu’une Tech Deck, c’est une DirtMonkeys, sauf pour quelques rares qui ont réussi à se procurer des produits de l’extérieur. Il y aussi ce « gamin », Mauro Cantuni, qui a à peine 14 ou 15 ans, il est super fort, figure toi qu’il a créé la première « distributrice » de fingerboard d’Argentine. Il achetait des petites quantités de produits de Flatface, de Spinal aussi une fois, et les revendait à ses potes pour qu’ils aient accès à du meilleur matériel.

Donc il y avait de petites initiatives plus ou moins chacun de son côté, ça a vraiment démarré il y a 2 ans ce délire. Du coup quand je suis arrivé j’ai tout de suite commencé à me réunir beaucoup avec eux, et aujourd’hui on en est au point ou on organise une compétition… « El Twist del mono sucio », le titre fait référence à une chanson pour enfants super connue ici, mais remixée à la sauce « mono sucio » (=dirty monkey). On vient de recevoir l’affiche, pour ça j’ai pris la photo et une illustratrice amie à nous s’est occupée de la typographie, de faire tout le reste de l’affiche.

On va faire fabriquer un park de 3×2 m en bois bien street, quant à moi je joins mes forces à celles de Koky, un mec d’ici qui fait des modules en concrete. On va fabriquer une petite plaza bien délirante.

A part ça on va avoir une expo de photos de skate/fingerboard, d’art sur planches de skate, projection de vidéo, notamment un documentaire sur des skaters sponsos d’un shop local, qui fingerboardent et skatent donc.
Vos tronches #3 – Joaquin Méndez
Et surtout on a eu la chance de bénéficier de l’aide de Blackriver qui nous ont envoyé quelques prix pour que les gamins repartent avec le meilleur matériel possible !! On pense vraiment qu’il peut y voir un avant et un après, on veut faire les choses bien.

 

On a vu que t’as fais pas mal de rencontre là bas que des projet arrivent, parles en nous un peu ?

Les projets après c’est continuer la fac et faire le nécessaire pour assurer ma subsistance… Commencer à penser comment faire pour produire local avec Dirtymonkey’s pour que les boards soient accessibles à plus de gamins.

Je filme beaucoup de skate aussi ! Mais ces projets là c’est top secret ! Vous le saurez bien assez tôt quand ils arriveront à maturation ;)

 

D’accord et en gros c’est quoi tes projets pour 2012 ?

Je t’avoue que je vais continuer sur ma lancée et poursuivre dans tout ça, mais j’ai bien envie de repasser par Paname cet hiver ! J’ai des vacances alors je viendrais vous voir !! MIFA // MECCA rpz !

 

Vivement que tu revienne nous tchéker sur Paname et merci pour l’interview !